Santé mentale

La boulimie.

Hey hoy hi, j’espère que vous allez tous bien !! Je reviens avec un article sur un sujet qui me tient à coeur et qui m’a touché personnellement : la boulimie.

C’est un trouble du comportement alimentaire défini par Wikipedia comme « un rapport pathologique à la nourriture, se manifestant par des ingestions excessives d’aliments (allant jusqu’à l’inconfort gastrique), de façon répétitive et durable. Ces ingestions, appelées crises de boulimie, peuvent durer entre quelques minutes et plusieurs heures. Cette maladie est souvent apparentée à une forme d’addiction, dans la mesure où l’individu entretient avec la nourriture un rapport similaire à la toxicomanie. »

Cette définition, qui est bien trop simple pour expliquer la boulimie dans son entièreté, pourrait permettre à ceux qui ne sont pas confrontés à cette maladie mentale, de comprendre plus ou moins ce que c’est. Pour ma part la boulimie m’a touché vers mes 16 ans et fait encore de ces caprices aujourd’hui, mais je suis en voie de guérison.

Si je veux parler de la boulimie, c’est que je me rends compte que c’est une maladie mentale qui touche de plus en plus de jeunes filles ainsi que de jeunes hommes. Et j’aimerais faire de la prévention à travers mon expérience. C’est pour ça que je vais vous expliquer mon histoire, ce rapport malsain que j’ai entretenu pendant 8 ans avec la nourriture et mon corps.

C’est en août 2012 quand j’ai découvert pour la première fois les blogs de régime. J’ai décidé à mon tour d’en créer un, dans le but de perdre quelques kilos et de partager mon expérience. J’ai commencé donc à créer un blog secret Skyrock, de là je partageais ce que je mangeais, combien je perdais, mon mental et ce à quoi je voulais ressembler. Je rajoutais d’autres blogs dans la même optique mais très vite je suis tombé sur un côté sombre des blogs de régime. Des jeunes filles qui expliquaient qu’elle ne mangeait pas pour maigrir et à quel point ce contrôle était satisfaisant. De là j’ai commencé à rajouter de plus en plus ce genre de blog et de m’affamer à mon tour pour pouvoir ressembler à ce que je pensais être le corps parfait ; c’est-à-dire un corps maigre. J’ai très vite perdu pied et je suis tombé dans un cercle vicieux ; celui de m’affamer et ensuite de manger excessivement. Je me souviens de la première fois où je voulais tout avaler, où rien ne me satisfaisait et que ce n’était jamais assez. J’avais 16 ans à l’époque depuis c’est devenu un quotidien, un combat constant. Ainsi je suis devenu boulimique vomitive.

J’ai cherché à être ce que je n’étais pas, à contrôler ce qui n’avais pas besoin d’être contrôlé. Je me suis haï de ne pas pouvoir y arriver mentalement et physiquement. Je me suis haï de ne pas pouvoir résister à ces pulsions. J’avais l’impression de ne plus être moi pendant ces crises, comme si j’échappais ce corps le temps d’une crise. Aujourd’hui, cela fait encore partie de moi mais ça va beaucoup mieux car j’apprends à aimer mon corps, j’apprends à m’aimer tout court. Tous les corps sont différents et ont en eux leur propre beauté.

J’ai compris aussi avec le temps que le problème était plus profond et n’était pas seulement qu’une question de standard de beauté à atteindre. J’ai compris qu’il fallait que je fasse un travail pour comprendre pourquoi j’ai autant haï mon corps et pourquoi je pensais que cette perte de poids réglerait tous mes problèmes.

La boulimie est une maladie mentale qui nous bouffe autant physiquement que mentalement. Rien n’est beau dedans et ce n’est pas une solution pour maigrir, c’est un cancer qui vous bouffe à petit feu. Ne vous laissez pas tenter par ces solutions de régime où on vous propose de vous affamer car vous allez plus vite perdre mentalement que physiquement.

Il y a plusieurs conséquences physiques à la boulimie et qui peuvent être très grave :
– œsophagite (liée aux vomissements répétés)
– la détérioration de l’émail dentaire
– une insuffisance rénale
– l’hypokaliémie -> qui peut entraîner la mort par la survenue de troubles du rythme cardiaque
– des règles irrégulières
– ect….

Si vous pensez être dans le cas ou que vous vous retrouvez dans les critères de la boulimie, alors n’hésitez pas à contacter un psychologue ou un centre qui puisse vous aider. Ne laissez pas ça trainer car vous êtes plus que ça et cela ne vous caractérise pas. Il y a tellement plus dans une vie qu’une obsession dirigée vers la nourriture et un corps.

Et si vous avez besoin de parler, vous pouvez me contacter sur mon adresse mail : blogdesamira@gmail.com ou laisser un commentaire..

Merci d’avoir pris le temps d’avoir lu mon article.

B.B.SAMIRA.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.